Gastronomie asiatique, à la découverte de la cuisine chinoise

La richesse et la variété des plats, sans oublier la subtilité de la cuisson des repas et leur présentation, font de la cuisine chinoise un art. Découvrons dans cet article, les coutumes gastronomiques chinoises.

Les ingrédients de base et les ustensiles traditionnels dans la cuisine chinoise

Découvrez sur ce site, la liste exhaustive des aliments de base dans la cuisine asiatique. Le riz (blanc ou brun), les nouilles et les vermicelles sont les aliments de base qu’on retrouve dans toutes les cuisines chinoises. Les sauces et huiles couramment utilisées sont : la sauce de soja, le nuocmam ou sauce poisson, la sriracha ou sauce piment, l’huile de sésame, l’huile de soja, l’huile de carthame... S’agissant des épices, il y a le poivre de Sichuan, l’épice aux cinq senteurs,… Le tofu (fromage de soja), l’œuf, le bœuf et le poulet constituent les aliments de source protéinique les plus consommés dans les plats chinois. Quant aux ustensiles, les plus classiques en cuisine chinoise sont le wok, le couperet, les baguettes, le cuiseur à riz et les marmites à vapeur.

Les types de cuisson dans la cuisine chinoise

Le procédé de cuisson le plus répandu est le sauté. Il consiste à faire revenir, dans un wok contenant de l’huile chaude, les ingrédients finement découpés ou hachés. Ensuite sont ajoutés les autres aliments (sauce, épices, viande,…). Cette technique facilite la cuisson des repas. Pour une cuisson diète (sans sauce, ni huile), la cuisson à vapeur est également courante. Elle consiste à disposer les aliments (ne doivent pas être en contact avec l’eau) dans un wok et déposer le tout sur une casserole contenant de l’eau bouillante. Sont également répandues, les techniques de cuisson telles que faire mijoter la nourriture, la faire bouillir, la friture (plate, profonde, instantanée...) ou le braisage (pour les grands quartiers de viande). Rappelons que la plupart des plats chinois sont préparés à l’avance avant la cuisson.